Scroll down

Archives

Archive

2016

Première édition du festival Les Monteurs à l’affiche
Un nouveau festival consacré au montage voit le jour

Montréal, le lundi 12 septembre 2016 — La toute première édition du festival Les Monteurs à l’affiche sera présentée cet automne, du 22 au 25 septembre 2016, à la Cinémathèque québécoise. Mis sur pied par un collectif de monteurs passionnés par leur métier, ce nouveau festival est destiné à faire connaître le cinéma sous l’angle d’un de ses aspects les moins connus : le montage. Pour l’occasion, huit longs métrages seront projetés et suivis d’un débat avec le monteur ou la monteuse et le réalisateur ou la réalisatrice. Deux ateliers thématiques sont également prévus au programme.

Le montage, un travail de l’ombre ?

Même si le montage est une étape cruciale de la création d’un film, il passe souvent inaperçu aux yeux de tous. Pourtant, Orson Welles disait que « c’est toute l’éloquence du cinéma que l’on fabrique dans la salle de montage. » Centré sur l’échange entre le public et les artistes du montage, ce rendez-vous est donc une occasion unique de mieux faire connaître ce métier de l’ombre, pourtant central dans le processus créatif de toute œuvre cinématographique.

Inspiré du festival Les monteurs s’affichent créé l’an dernier à Paris, ce nouvel événement s’adresse à tous les amateurs de cinéma, les professionnels du milieu, les étudiants ou les simples dilettantes qui souhaitent rencontrer des monteurs et échanger autour de la pratique du montage.

Programmation

Au total, huit longs métrages ont été sélectionnés par un jury pour la qualité de leur montage, les défis relevés au cours du processus de postproduction, ou encore le rôle déterminant du montage dans le résultat final du film. Six de ces projections seront suivies d’une rencontre avec le monteur ou la monteuse du film, accompagné du réalisateur ou de la réalisatrice.

De plus, deux projections seront suivies d’ateliers thématiques. Le 24 septembre, un premier atelier réunissant Philippe Falardeau, Martin Léon et Richard Comeau traitera de la musique de film et de la complicité entre le monteur et le compositeur.

Le second atelier réunira Jean-Claude Coulbois et Catherine Legault et sera consacré au travail particulier du monteur avec le matériel d’archives (25 septembre).

  • 22 septembre : 3 Histoires d’Indiens de Robert Morin (montage : Michel Giroux)
  • 23 septembre : Autoportrait sans moi de Danic Champoux, 2014 (montage : René Roberge)
  • 24 septembre, 14 h : Guibord s’en va-t-en guerre de Philippe Falardeau, 2015 (montage :Richard Comeau)
  • 24 septembre, 19 h : La Théorie du Tout de Céline Baril, 2009 (montage: Natalie Lamoureux)
  • 24 septembre, 21 h : Life After Death from Above d’Eva Michon, 2014 (montage : Justin Lachance)
  • 25 septembre, 14 h : Mort subite d’un homme théâtre de Jean-Claude Coulbois, 2012 (montage : Catherine Legault)
  • 25 septembre, 19 h : Le Fantôme de l’opératrice de Caroline Martel, 2004 (montage : Annie Jean)
  • 25 septembre, 21 h : La Revanche du tango de Francine Pelletier, 2012 (montage : Dominique Champagne)
    22 au 25 septembre 2016
    Cinémathèque québécoise — 355, boul. De Maisonneuve Est, Montréal.Billets en vente sur place.

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *